Accueil du site / Arts Vivants 11 / Arts Vivants 11, toute une histoire

Inscription Newsletter

Arts Vivants 11, toute une histoire


Remontons le cours du temps !

























Retrouvez dans cet article les faits marquants pour Arts Vivants 11 de nos jours à 1979, date de sa création.
Un article à lire de haut en bas, ou inversement !

2 0 2 0

Janvier 2020, lancement d’une saison culturelle intitulée "Des territoires à l’œuvre" mais la crise sanitaire de la COVID19 s’installe rapidement en impactant lourdement le monde du spectacle vivant. De nombreuses actions sont bousculées ou reportées. Dès le mois de mars, Arts Vivants 11 se mobilise auprès des acteurs et opérateurs culturels de l’Aude en les accompagnant et en adaptant ou proposant de nouveaux services. Début juin, l’immense majorité des manifestations estivales sont annulées. Le dispositif d’urgence « Un été / 100 spectacles pour l’Aude », imaginé et conçu en complicité avec les services du Département de l’Aude, est lancé mi-juillet auprès des artistes et communes audoises. De juillet à septembre, 57 communes sont mobilisées, 71 spectacles sont programmés et 250 cachets établis. D’octobre à décembre, un nouveau plan d’action et de relance se dessine dans un contexte de crise sanitaire qui se poursuit.

2 0 1 9

Arts Vivants 11 fête ses 40 ans et poursuit ses "Résidence Artistique de Territoire" en Carcassonnais, Piège-Lauragais-Malepère et Haute-Vallée de l’Aude. Au printemps, Arts Vivants 11 est sollicité pour piloter et coordonner une résidence en Limouxin d’une durée de 14 mois autour du projet de pôle culturel, mené par la communauté de communes : proposition du cahier des charges, appel à candidature pour les équipes artistiques, constitution de comités de suivis, pilotage et coordination artistique. En juin l’organisation du Forum ouvert : « Ensembles vocaux amateurs audois : exprimez-vous  » clôture un printemps riche en actions culturelles. L’activité du pôle accompagnement et formation prend de l’ampleur avec 52 personnes accompagnées, 6 formations et 8 « P’tits Déj’ Pro » sont également organisés tout au long de l’année. Arts vivants 11 est désormais « datadocké », référencement national attestant de la qualité de ses formations.

2 0 1 8

La nouvelle convention d’objectifs 2018-2021 est en route et c’est une année de transition pour la mise en place des Résidences Artistiques de Territoire, désormais construites sur 1 à 2 intercommunalités. Les résidences des compagnies « 3x2+1 » et du « Concert impromptu  » se poursuivent, l’accompagnement et l’offre de formation s’étoffent et s’appuient de plus en plus sur les besoins directs remontant du terrain. Un Espace Ressources comprenant un espace de travail et de consultation numérique et physique entièrement dédié au spectacle vivant est aménagé dans les locaux de l’association. Le site internet GPS Spectacles bénéficie pour sa part d’une nouvelle charte graphique, d’un nouveau logo et d’une campagne de communication.

2 0 1 7

Le nouveau projet associatif articulé en 4 pôles prend de l’ampleur avec une équipe renouvelée : Valérie Sarrat, Benoît Diedrich et Joël Morette sont recrutés suite aux départs consécutifs de Carole Lacourtiade, Cathy David et Marie Salvetat. Un nouveau bureau est élu avec Liliane Godefroy à la présidence. La structure accueille également une volontaire en service civique. Les résidences d’artistes se déploient dans le centre et l’ouest du département avec notamment les compagnies « 3x2+1 » et le « Concert impromptu  », le réseau « Les Pierres de Gué », saison culturelle partagée entre acteurs culturels d’Aude et d’Ariège voit le jour et les « P’tits Déj’ Pro », temps d’information, d’échanges et de rencontres se mettent en place.

2 0 1 6

Agnès Delbosc quitte ses fonctions de chargée de mission information et communication et est remplacée par Marie Salvetat. Arts vivants 11 rejoint les 6 agences et services départementaux des arts vivants en Occitanie réunis au sein d’une « plateforme interdépartementale » créée suite à la fusion des anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Un contexte financier tendu ne permet plus à Arts vivants 11 de soutenir les activités du chœur Départemental, qui devient une association autonome après 27 années d’accompagnement et projets.

2 0 1 5

Après un long travail de co-construction avec les partenaires, la nouvelle convention 2015-2018 est signée avec le désormais "Conseil Départemental" et la DRAC. Une stratégie générale, des objectifs et quatre pôles (développement des publics et des territoires ; accompagnement et formation ; ressource et communication ; administration et gestion) se dessinent. Des cadres, processus d’action et outils d’évaluation sont définis pour chacun de ces pôles d’action.

2 0 1 4

Le tournant du festival Fugue pas si classique vers le principe d’une résidence départementale est pris. L’ensemble baroque "le Concert de l’Hostel Dieu" en est la première équipe artistique. En musiques actuelles c’est le Skeleton Band qui diffuse ses compétences principalement en Haute vallée de l’Aude et sur le carcassonnais. La Cie KD Danse est l’invitée de la rési-danse. Un important travail pédagogique avec les écoles de danse aboutit à des rencontres proposées au public dans le cadre du Festival de Carcassonne. Mise en place de l’agenda cartographique des spectacles, en ligne "GpsSpectacles". Un "forum ouvert" permet de partager le questionnement de "comment innover dans nos pratiques pour que l’art soit vivant sur le territoire ?".

2 0 1 3

Le cadre de formation se précise après une enquête auprès des publics potentiels, des modules de formation sont établis sur l’administration ou la communication du spectacle tout comme sur le sens d’actions de type résidence. L’association prend le nom d’Arts Vivants 11 et renouvelle son identité (logo, slogan, charte....). La lettre électronique s’appelle à présent "Le Fil". Elle est réorganisée pour plus de clarté et d’efficacités dans ses messages. De la même façon le site internet est restructuré. Un important bilan est réalisé sous la forme d’une "auto-évaluation croisée".

2 0 1 2

Un projet "cultures urbaines" réunit les actions "danse" et "musiques actuelles" autour de plusieurs équipes artistiques (KKC orchestra, Cie 2 temps, 3 mouvements, Némir, Raph Dumas, Rcan...). Deux projets eurorégionaux constituent la colonne vertébrale du nouveau projet "musiques classique intitulé "Fugue pas si classique" : Une journée Delteil à Lagrasse avec des créations autour de son œuvre et diverses actions sur le thème de JS Bach en lien avec le festival toulousain "Passe ton Bach".

2 0 1 1

Après un accompagnement DLA sur les aspects communication de l’association, un nouveau projet est à l’étude pour l’association. C’est un bureau renouvelé avec Marie Laure Batigne en tant que présidente qui a la charge de signer la nouvelle convention avec le conseil général et l’Etat pour les 4 prochaines années. 3 axes la déterminent : développement de la notoriété de la structure, le développement territorial par les résidences et l’accompagnement.

2 0 1 0

La résidence Tête Raide s’achève avec le "Rambalh" à Chapiteuf. Après les représentations de Primaveras à Carcassonne, Castelnaudary et Quillan, un nouveau projet se construit avec le groupe Antiquarks. Pour renforcer les impacts territoriaux, ce sont trois chorégraphes qui sont invités dans la résidence départementale : Alain Gruttadauria (jazz), Hélène Cathala (contemporain) et Sébastien Ramirez (hip-hop). Le choeur départemental interprète le "Requiem allemand" de Brahms.

2 0 0 9

Une nouvelle action est organisée autour de Raphael Dumas et les Primaveras sur le thème des musiques électroniques. Carole Lacourtiade nouvelle chargée de mission pour les musiques actuelles en assure la coordination. Dans le domaine de la Danse, c’est Rita Cioffi qui bénéficiera de la résidence départementale. Nous innovons dans Fugue en Aude Romane en développant la thématique "aux frontières des musiques classiques". Les projets de réforme territoriale par l’Etat agitent le milieu culturel et associatif.

2 0 0 8

Le Chœur Départemental et le nouvel orchestre à cordes s’associent pour la Nelson Messe de J.Haydn. 10 actions de collectage/animation dans 10 communes permettent de faire revivre le patrimoine chanté de nos villages. Pendant que la Rési’Dance accueille le chorégraphe Fabrice Ramalingom, la résidence musiques actuelles s’organise avec divers artistes du label "Monslip" autour du groupe "Têtes Raides". Patrick Oustric est réélu à la présidence de l’addmd11. Nous organisons une campagne de prévention des risques auditifs par des actions de sensibilisation dans les collèges.

2 0 0 7

Une nouvelle convention triennale est signée avec l’Etat et le Conseil Général. Elle formalise une réorientation de l’action de l’association donnant la priorité au spectacle vivant professionnel et plus particulièrement à la danse et aux musiques actuelles et détermine l’action autour de 3 pôles (spectacle vivant, enseignements/pratiques en amateur/actions en milieu scolaire, ressource). Un orchestre inter-établissements s’élabore autour des instruments à cordes. Un premier stage de cordes niveau 2nd cycle est organisé au conservatoire de Narbonne. Cathy David est recrutée en tant que chargée de mission pour la danse. Elle impulse la première résidence départementale danse avec la chorégraphe Jackie Taffanel. Le schéma départemental des enseignements artistiques est voté par l’assemblée départementale. L’action "Mémoire chantée dans l’Aude" débute avec les premiers ateliers chantés mis en place avec Laurent Cavalié et les premiers concerts de "La Mal Coiffée".

2 0 0 6

Parution de la première lettre électronique. Elle est mensuelle. Circulation dans l’Aude de l’exposition "Bodega, Bodegaires" avec animations et spectacles de la Talvera et de Montanha Negra. Agnès Delbosc est recrutée comme chargée de mission "Musiques actuelles et information". Elle présente un "Plan pour les musiques actuelles" (formation, aide à la professionnalisation, développement des infrastructures…). Première édition de "Vice-versa", action d’échange en musiques actuelles avec la Lozère. Les rencontres chorégraphiques s’élargissent à Ferrals les Corbières. Catherine Viale succède à Claudine David. Elle prend en charge les pratiques en amateur et la coordination de Fugue en Aude Romane.

2 0 0 5

Parution du premier numéro de "Lézéko" calendrier des musiques actuelles dans l’Aude. Élaboration du plan de développement du spectacle vivant. Circulation dans l’Aude de l’exposition "Bodega". Bruno Scotto di Minico succède à Virginie Petit. Un nouveau bureau est élu avec Patrick Oustric à la présidence.

2 0 0 4

Arrivée de Virginie Petit en lieu et place d’Emmanuel Pidoux. Nouvelle convention triennale replaçant le professionnel au centre de l’activité de l’ADDMD. Edition du CD "Bodega Bodegaïres". Réalisation du DVD "Fecas, godilhs". Création pour chœur, harmonie et quatuor vocal d’Arnaud Dumond avec le Choeur Départemental de l’Aude et l’Harmonie de Limoux. Lancement du premier programme de formation "Musiques Actuelles". Création du site internet de l’ADDMD11 avec son calendrier de manifestations. L’ADDMD11 s’associe aux rencontres chorégraphiques de Pennautier.

2 0 0 3

Sortie de la compilation "Auditorium". Lancement du Plan inter-régional de développement de la Bodega (prononcer "Boudègue"). Constitution de la Commission Jazz : annuaire du jazz et tournée du Didier Labbé Quartet en partenariat avec le festival Jazzèbre. Constitution de l’Ensemble Etienne Moulinié, jeunes cordes de l’Aude.

2 0 0 2

Étude sur les Musiques Actuelles dans l’Aude. Un premier projet est lancé : la réalisation d’une compilation des groupes de l’Aude. Quinzaine de la Boudègue (exposition à la Maison des Mémoires et concerts). Premier Festival de Chant Traditionnel Polyphonique d’Espéraza initié par l’ADDMD11. Un nouveau bureau est élu et un nouveau Président en la personne de Jacques Ibanes. Arts Vivants 11 intègre la fédération Arts vivants et Départements, réunissant les associations départementales de développement du spectacle vivant.

2 0 0 1

Inscription de l’Aude dans le Réseau national d’information Musique et Danse (RMD). Remplacement de Guilhem Trébuchon par Emmanuel Pidoux. Lancement de "Audenca", Itinéraire Départemental des Musiques et Danses Traditionnelles. Formation "Gestion de Projets Culturels"(20 stagiaires et 300h) avec Scaenicom.

2 0 0 0

Un Temps pour la Danse "Le Bal". 10ème anniversaire de Fugue en Aude Romane : "Musiques du siècle passé, de Ravel à Boulez". Recrutement de Guilhem Trébuchon, chargé de l’information et des musiques actuelles.

1 9 9 9

Développement des commissions de travail et développement du rôle du bureau. Fête de la Musique : "Musiques Vives" en partenariat avec le GRECA à la Maison des Mémoires.

1 9 9 8

Préparation au D.E. de direction d’ensembles d’instruments à vent. Commission de travail avec les harmonies. Accueil de l’ensemble de Gwo ka "Kannida" dans le cadre du Festival Musical Régional. Refonte des statuts : L’ADDM 11 s’appelle désormais ADDMD 11. Le collège des représentants des institutions musicales et chorégraphiques passe de 7 à 14 membres (parité avec le collège des élus et celui des représentants d’administrations). La présidence est dorénavant assurée pour trois ans par Simone Bonnafous. Une nouvelle convention triennale est signée avec le Ministère et le Conseil Général.

1 9 9 7

Exposition sur Les Instruments de Musique Populaire en Occitanie à la Maison des Mémoires à Carcassonne. Accueil avec l’ATP de Aude du spectacle Duos dans le cadre de l’Itinéraire Régional de la danse. Ce spectacle permet à un public rural de découvrir un spectacle de danse professionnel, composé de 3 duos dansés par des hommes et des femmes, danseurs professionnels régionaux. Formation d’agents techniques polyvalents du spectacle en partenariat avec Scaenica.

1 9 9 6

Parution de la 1ère lettre thématique "Perspective Musique et Danse". Participation à la production du stage "jongleurs et troubadours" à la Cité de Carcassonne.

1 9 9 5

Création d’un poste d’assistante (Claudine David) pour coordonner les différentes opérations de l’ADDM : festivals, Chœur départemental, stages et formations.... Opération Un Temps pour la Danse dans l’Aude.

1 9 9 4

Accueil de The Takini Dance Group, indiens Lakota Sioux. Coup de coeur à Coursan ("marché" des musiciens Audois et Héraultais). Parution du guide-annuaire de la Musique et de la Danse dans l’Aude.

1 9 9 3

Départ de Benoît Rivière,qui rejoint le Chœur Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Frank Simoneau le remplace et lance le schéma départemental de développement de l’enseignement musical.

1 9 9 2

Journées Régionales des Orgues dans l’Aude. Participation à la production du CD "Héresie" (Valentin Clastrier).

1 9 9 1

Opération Danse en Décembre. Enregistrement des "Airs de cour de Moulinié" musique d’attente du Conseil Général de l’Aude).

1 9 9 0

Première édition du Festival Fugue en Aude Romane. Cette manifestation est destinée à développer la musique dans le cadre du patrimoine roman du Département, et est reconduite annuellement dans 8 Abbayes Romanes Audoises (Président de l’ADDM : Michel Brousse). Réalisation de l’Instrumentarium du musée de Puivert.

1 9 8 9

Création d’un poste de secrétariat avec le recrutement de Colette Robart. Le poste d’animateur se transforme en : Directeur, Délégué Départemental à la Musique et à la Danse. Création du Chœur Départemental. Une cinquantaine de choriste départementaux se réunissent, travaillent sous la direction d’un chef de chœur invité (différent chaque année) et se produisent en concerts dans différentes communes du Département.

1 9 8 7

Jazz sur Conilhac initié à l’origine par l’ADDM, a pour objet de promouvoir les nombreux big bands du département. Une association s’est créée depuis pour gérer ce qui est devenu le rendez-vous départemental recherché et apprécié des amateurs de jazz.

1 9 8 5

Création d’un poste d’animateur à l’ADDM 11 : Benoît Rivière développe l’ADDM (Président de l’ADDM : Roger Bertrand).

1 9 7 9

Un partenariat Etat-Département crée l’ADDM 11 qui a pour mission de développer la Musique et la Danse dans l’Aude (Président de l’ADDM : Paul Detours).